Category Archives: Carrosserie

Remonter une vitre (arrière, lunette ou pare-brise)

By | Carrosserie, Tutos | No Comments

Salut à tous,

aujourd’hui quelques petites photos pour vous montrer que remonter les vitres (à l’exception des vitres des portières) d’une 500/126 c’est pas bien compliqué ! J’avais jamais expérimenté et je m’y suis collé pour changer les vitres de ma 126 cet après-midi et ma foi faut bien avouer que c’est vraiment pas bien dur !

Voici donc la marche à suivre…

1. Pour sortir ces vitres la technique est simple : une personne dans la voiture pousse avec ses pieds pour faire sortir la vitre, retenue à l’extérieure par une autre personne (remarquez vous pouvez aussi très bien faire cela seul si vous bricolez sur votre lit par exemple 🙂 😉 )…

2. Voilà donc votre vitre est sortie :

dsc_0377.JPG

et voici votre vitre avec son joint :

dsc_0374.JPG

3. Profitez que la vitre soit dehors pour bien la nettoyer, puis remettez le joint en place autour de la vitre.

dsc_0379.JPG

4. Prenez une bonne longueur de ficelle (disons 2 fois la longueur du joint), et glissez-la dans le joint, dans la rainure extérieure qui va s’encastrer dans la carrosserie. Faites se croiser les deux extrémités de la ficelle à l’intérieur de cette rainure sur une petite longueur (sur ma photo elle se croise sur toute une longueur de vitre).

dsc_0380.JPG

dsc_0382.JPG

5. Maintenant, présentez la fenêtre avec son joint bien en place, et la ficelle (qui doit se trouver dans la voiture)…

dsc_0383.JPG

6. Poussez bien en place depuis l’extérieur la vitre et son joint.

dsc_0384.JPG

7. Voilà la vitre est en place mais le joint n’est pas encoché dans la carrosserie…

dsc_0385.JPG

8. C’est là que notre ficelle va nous sauver : tout doucement, tirez la ficelle et… oh miracle !

dsc_0386.JPG

on voit que le joint prend sa bonne place tout seul !

dsc_0387.JPG

9. Faites tout le tour de la vitre de la sorte, et le tour et joué. Vous reste plus qu’à bien ajuster avec une petite languette (couteau à beurre, etc…) de part et d’autre le joint et votre vitre est en place ! Facile non 😉

dsc_0388.JPG

dsc_0389.JPG

Une nouvelle robe pour la bambino !

By | Carrosserie | No Comments

Eh oui, j’ai profité de ma semaine de vacances pour laisser le carrossier faire ce qu’il fallait sur la Bambino…

Résultat : il a ôté les portes, et m’a refait tous les bas de caisses et ailes, meulage, ponçage, masticage, goudronnage et peinture… Une remise à neuf quoi !

Le tout pour un prix dérisoire, Merci M’sieur le carrossier !

En attendant des photos de la belle refaite voici déjà les photos de chez le carrossier :

p1010497.JPG

p1010498.JPG

Changer ses pare-chocs

By | Carrosserie, Tutos | No Comments

Changement des pare-chocsComme j’avais trouvé sur le site d’enchères suisse 2 pare-chocs chromés en bon état et pour pas grand chose, j’ai procédé au montage. J’ai bien entendu vérifié au préalable que les entraxes étaient bien les mêmes, ce qui est le cas !

Marche à suivre :

A. Pare-chocs avant :

  1. sortir la batterie, la roue de secour et la pochette de liquide lave-glaces
  2. tant bien que mal et avec une douille de 13 retirer les 2 écrous qui retiennent le pare-choc en place par l’intérieur du coffre avant
  3. voilà l’ancien pare-chocs s’enlève (ou plutôt il tombe…)
  4. replacez le nouveau pare-chocs
  5. reserrez les 2 écrous
  6. remettez en place la batterie, rebranchez-là, remettez en place la roue de secour et la pochette de liquide lave-glace

B. Pare-chocs arrière :

  1. Débranchez la connexion électrique d’éclairage de la plaque
  2. Enlever la plaque de protection de chaleur (sur la droite du compartiment moteur)
  3. Desserrer les2 écrous qui tiennent le pare-chocs en place
  4. voilà l’ancien pare-chocs s’enlève (ou plutôt il tombe…)
  5. replacez le nouveau pare-chocs
  6. reserrez les 2 écrous
  7. replacez la plaque de protection de chaleur
  8. rebranchez la connexion électrique d’éclairage de la plaque

Et voilà, la voiture a maintenant de tous nouveaux et tous beaux pare-chocs (chromés pour moi)… !

dsc_0146.JPG

dsc_0153.JPG

Sympa non ?

Nettoyer ses pièces à l’électrolyse

By | Carrosserie, Général, Mécanique, Tutos | 2 Comments

Comme le décrit Tibo dans son blog, on peut facilement recourir à l’exectrolyse pour dérouiller ses pièces !

http://la5oopourlesnuls.free.fr/dotclear/index.php?2006/12/02/37-electrolyse

C’est facile, pas cher, pas (trop) dangereux, ça mange pas de pain, et surtout ça marche super bien !

En gros, gardez en tête que ce que vous devez avoir sous la main pour faire de l’électrolyse, c’est

  • un chargeur de batterie ou un chargeur quelconque (pour moi c’est 12V -10Amp), je sais que d’autres combinaisons peuvent fonctionner, faites des recherches si jamais sur le net…
  • une grande bassine, enfin grande pas forcément, faut qu’elle soit adaptée à la taille des pièces à dérouiller en fait. Je vous conseille de la prendre en plastique, style vieu sceau, moi j’ai recyclé la baignoire de bébé du petit 😉
  • de la soude caustique (j’ai trouvé cela en drogerie, 5kgs pour 20 € et j’en ai pour les 3 ans à venir au moins ! )
  • des tôles en inox, j’ai trouvé cela au rayon … barbecue de mon castomachin ! J’ai pris les grandes satules pour tourner 4 hamburgers à la fois, trouées partout, bien épaisses, j’ai viré la poignée et voilà mes plaques en inox !
  • de l’eau (si vous pouvez mettez-là tiède dès le début…)
  • une pièce à dérouiller bien entendu !

Voilà donc maintenant la mise en place :

  1. dans la baignoire fixez sur les côtés les plaques inox, et reliez-les entre elles par du fil de fer. Laisser aussi un fil dépasser hors de la baignoire, c’est là que vous allez connecter le + du chargeur (je vous déconseille de plonger directement la pince croco du chargeur dans le bain il morfle grave…)
    J’ai mis aussi une plaque au fond de la baignoire pour avoir de lpinox vraiment partout (je l’ai « isolé » de la pièce à dérouiler en posant un grillage en plastique dessus, vous savez ces grillages pour enlever le surplus de peinture des rouleaux de peintres).
  2. remplissez d’eau (faites le niveau en fonction de la taille de votre pièce…)
  3. « branchez » à la pièce à dérouiller un fil pour pouvoir « l’électrifier » sans avoir là aussi à plonger la pince croco dans le bain
  4. plongez la pièce dans le bain, en faisant attention à ce que cette dernière ne touche pas les plaques en inox (sinon c’est court jus au branchement ! )
  5. branchez la pièce au – du chargeur et les plaques inox au + … Si tout est ok il ne se passe rien, l’eau n’est pas assez conductrice de courant pour faire transiter quoi que ce soit du – au + donc l’aiguille du chargeur reste à 0 ampères. Si ça grille c’est que vous avez un court-jus , la pièce touche certainement les plaques en inox.
  6. là il va falloir mettre la soude, ni trop ni pas assez… Alors parfos j’ai lu des savants dosages, mais en fait j’ai remarqué que selon la taille de la pièc e immergée, la quantité d’eau, et la tempèrature de cette dernière, ben la quantité de soude variait vraiment pas mal… Donc là tout est paré, reste juste à incorporer la soude… Allez-y gentillement, par toutes petites doses (style cuillère à soupe bien pleine à la fois), en mélangeant bien le bain pour dissoudre la soude. Au fur et à mesure vous allez voir monter l’indicateur d’ampères, moij’arrête à 9 (mon fusible est à 15) car d’expérience ça monte encore un peu en chauffant… Ca va faire des bulles, un peu de grésillement, c’est normal !
  7. laissez le tout telquel pendant plusieurs heures, une nuit ou plusieurs jours selon l’état de rouille, vous pouvez sortir la pièce pour contrôler l’état pendans l’opération, puis la retremper s’il reste de la rouille !
  8. une fois le bain terminé brossez et séchez bien la pièce, et si vous avez à la repeindre ne pardez pas, la rouille revient très vite !

Donc comme vous le voyez c’est vraiment facile et ça marche super bien ! Il faut savoir que l’électrolyse ne « casse » pas les pièces, elle peut les fragiliser un peu mais là encore j’ai lu ça des fois et aussi on m’a dit le contraire, pour info j’ai passé mes cylindres pendant 48h à l’electrolyse et ils ont pas morflé, ils étaient presque neufs après ça !

Les choses à savoir :

  • faire attention en manipulant la soude
  • on peut laisser les pièces autant longtemps qu’on veut (plusieurs jours) sans qu’elles morflent
  • on peut mettre une pièce qui est peinte et/ou sale directement dedans, l’électrolyse va décoller la peinture, la graisse, etc… 😉

Alors à vos pièces rouillées !!!

Refaire les tôles du moteur

By | Carrosserie, Mécanique, Moteur, Tutos | One Comment

Bon ben pour que le moteur soit rutilant il faut refaire les tôles qui bien souvent sont dans un piteux état. En effet, les années laissent en général ces dernières rouillées, avec une peinture marquée et souvent craquellée, grasses, enfin, pas ce qu’on aime voir sur un moteur refait à neuf !

Pour les avoir comme neuves (…) et après de longues heures de frottage la solution qui m’a paru la plus efficace est la suivante :

1. Nettoyage de la pièce au pinceau et au diluant pour supprimer les grosses traces de graisse.

J’ai remarqué que lorsque de gros pâtés graisseux se trouvent sur la pièce ils résistent souvent à l’électrolyse. Un petit coup de pinceau permet donc de dégraisser tout ça en quelques minutes, et le résultat sera bien mieux !

2. Electrolyse des pièces, même avec la peinture.

L’électrolyse permet de supprimer la quasi-totalité de la rouille et décolle la peinture ! Il y aura un billet spécifique sur l’électrolyse d’ici quelques jours…

3. Décapage à la brosse métallique de toutes les traces de rouille et/ou de peinture restantes

Bon malgré tout il va rester pas mal de boulot pour vos petits bras… Les nombreuses griffures sur mes mains me rappellent ces « bons moments » passés à gratter tout ce qui était pas quasiment d’aspect chromé… Hummmm…. Ben là hésitez pas à y aller à la brosse métallique dure au début, puis souple ensuite pour enlever les raies des tôles. Courage, le travail en vaut la peine…

4. Peinture à la bombe haute température (690°).

J’ai essayé de mettre un apprêt epoxy sur certaines pièces, mais le résultat était mauvais, j’ai donc redécapé et repeint directement à la bombe, le résultat était alors bien meilleur. J’ai trouvé au bricomachin du coin de la peinture haute température noire en bombe, et avec 4 bombes j’ai fais le tour de toutes les tôles, des poulies, du filtre centrifuge, cache culbu, etc… J’ai trouvé plusieurs sortes de peintures haute température et j’ai opté pour une noire résistant à 690°. Je pense qu’avec ça ça ne devrait pas bouger ! J’ai mis en général 3 couches de peinture !

Et voici quelques photos du résultat sur mon couvercle du ventilo (on voit d’ailleurs que j’ai viré la boite à air) :

La pièces telle que démontée :-S

P1060054.JPG

La pièce électrolysée et décapée :

P1060063.JPG

La pièce peinte (peinture encore en train de sécher) :

P1060075.JPG

 

Au final pas mal de boulot mais c’est un travail assez gratifiang que chacun peut faire sans que cela n’engendre trop de frais (de la peinture, du dilluant, un peu de soude caustique et beaucoup d’huile de coude…). Il y a aussi la possibilité de sabler les pièces ou de faire faire cela en carrosserie mais là si on n’est pas équipé ou que son beauf est carrossier ben c’est pas le même budget.

Et au final avec l’huile de coude le résultat est pas mal quand m’eme non ? 🙂

P1060088.JPG

Etat des lieux (carrosserie) …

By | Carrosserie, Général | 3 Comments

Bon, alors pour commencer on va faire un petit état des lieux de la bestiole !

La carrosserie tout d’abord ! Elle est en très bon état, pas de choucroute, pas de mastic, tout semble d’origine. Cet hiver malgré tout, on lui a donné un petit coup de neuf, il y avait quand même du boulot au niveau du museau (début de rouille autour des phares), des bas de porte et en général il fallait effacer les petits coups reçus ça et là au cours des 35 dernières années ! Maintenant, tout est donc impec de ce côté là. Voici quelques photos :

P1040389.JPG

P1040393.JPG

P1040413.JPG

Le carrossier qui m’a fait ça a été super au niveau des tarifs et de la prestation ! J’en ai eu plus que prévu pour mon argent (« Bah ton capot moteur l’était un peu terni alors on l’a giclé aussi…« ). On a convenu avec lui de n’intervenir qu’en cas de point de rouille qui apparaitrait dans le futur, mais à ce jour tout est sain et pas d’intervention prévue !

Côté fenêtres, tous les joints ont été changés cet hiver, ainsi que la capote (complète avec le système de tringlerie) et les supports de pare-chocs (j’ai une F qui était montée avec les protèges-phares de L). Les chromes des pare-chocs sont de très bonne qualité, les jantes sont elles en moyen état, un coup de peinture n’est pas exclu ! Les enjoliveurs par contre ont encore un bon chrôme (ravivé avec un peu de paille de fer c’est bôôôôôôô…) .

Restent les tours de fenêtres avant à changer, là ils sont ternes, et les lèches-vitres ne sont plus en bon état.

Voilà je crois que ça donne une bonne idée de l’état actuel de la carrosserie.